la marée des mots

A nous contes, deux mots et plus…

La mer est prétexte à récits. Lorraine Ollagnier et François Epiard en ont plein leurs sacs. L’une et l’autre interviennent à la Marée des Mots. Pour des publics différents, celui des petits et celui des grands.

 

A l’eau ? Avec Lorraine Ollagnier.

Courir dans les flaques, défier les vagues, construire des bateaux certes, mais de là à se jeter à l’eau… Il le faudra bien pourtant pour grandir. Mais doucement en commençant d’abord par observer la mer qui gronde.. et les petits poissons qui font des bulles.

Lorraine Ollagnier de la Compagnie en faim de cOntes propose vingt minutes d’exploration sous-marine, pour voir si les petits poissons sont si sages qu’on le dit. Kamishibaï, comptines et jeux de doigts pour petits poulpes de 18 mois à 4 ans.

Samedi 7 octobre, à 14 h 30, 15 h 30 et 16 h 30, dans la bulle de l’espace jeunesse, 2e étage de la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville. Entrée libre.

Les bouteilles à la mer de François Epiard.

« Les mots que l’on met dans les histoires sont autant de bouteilles à la mer, dit le conteur.

Chaque bouteille est prétexte à histoire : histoire de celle ou celui qui la jette, histoire de celui ou celle qui la recueille.

Sentiers côtiers, voies maritimes, crête ou pied de la vague, à chacun son chemin, le mien suit celui de la laisse et je vous y enjoins. »

Samedi 7 octobre, à 14 h 30, 15 h 30 et 16 h 30, au forum, rez-de-chaussée de la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville. Entrée libre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *